Les fleurs du mal

Pour faire le bon choix dans son jardin, il ne suffit pas de savoir planter les choux

Les plantes vivaces, telles que la marguerite, la sauge ou le géranium sont-elles vraiment plus écologiques que certaines plantes annuelles, comme la capucine, le basilic ou le coquelicot ? D’où viennent les plantes achetées en jardinerie, est-ce possible de le savoir ? Verdir nos villes, oui, mais à quel prix et comment ?

Réfléchissons ensemble à l’empreinte écologique de nos plantations avec Sophie Gay-Völlmy, Cheffe jardinière au Jardin botanique à Lausanne et des collaborateurs des Parcs et promenades de  la ville de Morges. Une occasion à ne pas manquer: venez participer à la plantation d’un nouveau massif au bord du Léman tout en se questionnant sur l’impact de cet acte à priori bénéfique ! Comme cela se fait pour le bilan énergétique de nos appareils électroménager, nous afficherons ensemble un bilan écologique pour les plantations du jour.

Évidemment nous les planterons à la mode de chez nous : avec les mains !

MORGES
Quai Igor-Stravinski, devant la cabane à glaces